Découvrez notre division Stratégie Marketing RH
LAC-MÉGANTIC+LÉVIS+SAINT-GEORGES+THETFORD MINES

BLOGUE +

Cameron ressources humaines

Janie Cameron

Janie Cameron
Conseillère en ressources humaines

  2022 | 02 | 28

Coucou, c’est (encore) moi! Pistes de réflexion sur les employés «boomerang»

Un des bons membres de votre équipe vous a remis sa démission il y a un certain temps. Il est allé œuvrer pour une autre entreprise, croyant y trouver un jardin plus vert, mais voilà que ce matin, il cogne à votre porte, vous offrant de joindre vos rangs à nouveau. Que faites-vous?

Voici quelques pistes pour alimenter votre réflexion à l’effet de reprendre, ou on, un employé boomerang.

Les avantages de réembaucher un employé « boomerang »

Mais, qu’est-ce qu’un employé « boomerang » exactement ? C’est un employé qui a décidé de revenir dans son ancienne entreprise après l’avoir quittée. Les raisons de son départ initial peuvent être multiples : projet personnel, meilleure opportunité, entrepreneuriat, etc. Mais le résultat reste le même : il finit par vouloir revenir dans votre entreprise.

Ceci dit, un ancien employé qui « rentre au bercail » présente, bien entendu, l’avantage de connaître la chanson. Ainsi, il ne lui faut souvent qu’un court temps d’adaptation pour être pleinement autonome et bien assumer ses responsabilités. C’est le genre d’employé qui, en revenant, pourrait vous faire économiser plus de 50% des coûts de recrutement habituels.

Selon l’expérience vécue par cet employé pendant sa cavale dans une (ou dans d’autres), organisation, il n’est pas exceptionnel de constater que ceux qui reviennent sont souvent plus satisfaits de leur emploi que ceux qui sont embauchés pour la première fois. Ceci a alors un impact positif et très rapide, sur leur niveau d’engagement et de performance.

Enfin, ces employés boomerangs arrivent à la fois avec une mise à jour de leur baluchon de compétences, de même qu’un regard neuf sur vos façons de faire. L’expérience acquise ailleurs peut alors vous permettre de bonifier vos pratiques et, ainsi, ouvrir à de nouvelles perspectives.

Les inconvénients associés au retour d’un employé boomerang

Parce que cet employé vous a déjà quitté une fois, il est légitime de croire qu’il pourrait le faire encore. Il vous faut aussi évaluer l’impact que cette réembauche pourrait avoir sur l’équipe en place (la chimie, la cohésion, la collaboration), notamment sur les collègues qui l’ont vu partir de l’entreprise et revenir.

Quoi faire pour bien réintégrer un employé boomerang?

Tout d’abord, il y a lieu de mettre les choses au clair. Discutez avec cette personne des raisons qui l’ont fait partir ainsi que de celles qui le font revenir. Une discussion sur les attentes, de part et d’autre, s’impose.

Une discussion avec le reste de l’équipe s’impose également, afin de discuter des inquiétudes de la part de certains employés, notamment si la structure organisationnelle a grandement changé.

Enfin, le processus d’accueil et d’intégration de l’employé boomerang est tout aussi important que pour un nouvel employé qui intègre votre entreprise pour la première fois. Informez l’employé qui revient chez vous des changements qui ont été apportés dans votre organisation, faites-lui découvrir, ou redécouvrir, votre marque employeur. Personnalisez son accueil en fonction de ses besoins et des lacunes qui l’avaient fait partir une première fois.

EN CONCLUSION, dans le contexte actuel de rareté de main-d’œuvre, il peut être tentant de voir un employé boomerang comme un retour de l’enfant prodigue. Il est vrai que cette situation peut comporter de nombreux points positifs. Toutefois, prendre le temps de bien évaluer la situation, afin que les bénéfices du retour soient intéressants pour tous, ne sera jamais perdu.

Sources :

https://www.finance-investissement.com/fi-releve/strategie-daffaires/reembaucher-danciens-employes-une-bonne-idee/

https://www.6tm.com/recrutement-la-richesse-du-salarie-boomerang-%EF%BF%BC/

https://www.digital113.fr/event/factory-rh-salaries-boomerang-une-solution-a-la-penurie-de-talents/