Découvrez notre division Stratégie Marketing RH
LAC-MÉGANTIC+LÉVIS+SAINT-GEORGES+THETFORD MINES

BLOGUE +

Cameron ressources humaines

Sabrina Pépin

Sabrina Pépin
CRHA, Chargée de projets RH

  2021 | 04 | 22

Dans la peau de votre nouvel employé!

En 2021, le recrutement se transforme et passe en mode accéléré. Alors qu’on apprenait récemment dans un article du Journal de Québec que les enfants doivent maintenant présenter leur CV afin de trouver une place en garderie, certains recruteurs sont rendus à embaucher sans même avoir reçu un CV à jour de la part des candidats. Si on m’avait dit qu’un jour les bébés auraient leur CV alors que les candidats n’en ont pratiquement plus besoin pour être embauchés, je ne l’aurais pas cru!

Recruter vite… et bien!

Dans ce contexte de « fast-recruiting » où l’on doit pourvoir des postes « pour hier », nous devons surmonter quelques défis. L’un d’eux, et non le moindre, est de s’assurer de bien intégrer les nouveaux membres qui s’ajoutent aux équipes de travail. C’est une étape essentielle pour que chaque nouvelle recrue puisse s’épanouir durablement et donner sa pleine performance.

La pire des choses est d’embaucher quelqu’un et de le voir quitter l’organisation quelques jours à peine après son arrivée, considérant les impacts qui en découlent, dont :

  • une certaine déception pour les employés qui ont participé à sa formation;
  • un effet sur la notoriété de l’entreprise et sa marque employeur, car il y a lieu de réafficher le même poste rapidement;
  • des pertes de temps et d’argent allouées aux processus d’embauche et de formation.

Dans ce contexte de recrutement plus accéléré que jamais, il est important de connaître les préoccupations et/ou appréhensions des nouvelles recrues afin que les équipes soient en mesure de répondre aux questions que celles-ci se posent avant leur arrivée en poste.

 Quels questionnements tout nouvel employé a-t-il avant son entrée en poste?

  •  Est-ce que l’emploi sera tel qu’on m’en a fait part lors de l’entrevue?

Il est important de faire la présentation la plus exacte possible du poste et de l’entreprise afin de ne pas créer de déception chez le nouvel employé embauché. Différents documents peuvent permettre au candidat, employé en devenir, à obtenir de plus amples informations avant son l’arrivée en poste (ex. : description de responsabilités, manuel de l’employé).

  • Est-ce que je vais bien m’entendre avec mon futur supérieur immédiat?

Puisque, les employés quittent régulièrement leur emploi, et entreprise, en raison de la relation qu’ils ont avec leur supérieur immédiat, il y a lieu de s’assurer que les processus d’embauche prévoient la participation de chaque supérieur immédiat. Que ce soit pour les dernières entrevues de sélection, une visite des lieux, un test pratique d’évaluation du savoir-faire, toutes les stratégies sont bonnes afin d’évaluer la chimie et la « connexion » avec chaque candidat potentiel.

  • Est-ce que l’on voudra bien me faire une place dans l’équipe?

Un employé quitte généralement une autre famille ou « sa gang » pour en joindre une nouvelle. Sa préoccupation est souvent de savoir s’il aura autant d’affinités qu’à son emploi précédent? Afin de créer une place pour lui dans l’équipe, il peut s’avérer pertinent de tenter de le connaître le plus possible afin de le présenter à ses collègues. Le fait de présenter des informations variées sur l’employé, afin de lui permettre de créer des liens et de maximiser son intégration sociale, peut être une bonne première expérience-employé: sa famille, ses passions, ses intérêts, son historique professionnel, ses connaissances/compétences, etc. Les possibilités sont infinies, mais l’important est de personnaliser la démarche et stimuler les échanges dès l’arrivée du nouvel employé.

  • Est-ce que je vais pouvoir concilier vie professionnelle et vie personnelle ?

Toute recrue se soucie de savoir si son nouvel emploi lui permettra de répondre à ses besoins familiaux, de réaliser ses projets personnels, de poursuivre ses entraînements sportifs, etc. Si les besoins de l’entreprise sont bien définis et que chaque nouvelle personne embauchée est informée des périodes de pointes, des véritables horaires, des moments forts et des périodes plus calmes de l’année, il ne devrait pas y avoir de problématique de disponibilité de la part des nouveaux employés aux moments où l’entreprise aura des besoins particuliers.

Une foule d’autres questions peuvent mijoter dans la tête de chaque employé en devenir : Est-ce que je vais pouvoir continuer de me développer (formation continue)? Est-ce que mes talents et idées pourront être une différence au quotidien? Au final, est-ce que je vais vraiment être gagnant ou je vais regretter d’avoir quitté mon emploi pour celui-ci?

Quelques idées pratico-pratiques afin de maximiser vos accueils et intégrations 

  • Préparer à l’avance l’arrivée de chaque employé : ses documents, son formateur, ses outils de travail, ses équipements de travail, son plan de formation, etc.
  • Régler tout le volet administratif relié à l’embauche en « pré-accueil », incluant une visite des lieux et du poste de travail, une salutation aux futurs collègues de travail, etc.
  • Remettre à l’employé les 10 choses essentielles à savoir avant sa première journée de travail : procédure sanitaire, heure d’arrivée, horaire de la première journée et /ou semaine, entrée des employés, stationnement des employés, nom de son formateur, etc.
  • Éviter les entrées en poste les lundis matin, tout le monde est débordé! Pourquoi ne pas privilégier un mercredi matin, une fois que la semaine est bien lancée ?
  • Assurer différents suivis informels (un petit 10 minutes bien investi) avec chaque employé sur son intégration en poste et intégration sociale :
    • À la fin de la première journée de travail
    • Au terme de la première semaine de travail
    • Après 2 semaines en poste
    • Après 6 semaines en poste.

Bref, meilleurs sont les accueils et les intégrations des nouveaux employés, plus ces derniers deviendront autonomes et efficaces rapidement, plus leur mobilisation et leur fidélisation en seront optimisées.

EN CONCLUSION, en 2021, il va de soi que les meilleurs candidats sont des denrées rares et précieuses pour les organisations. Voilà pourquoi l’excellence de l’expérience- employé peut faire toute la différence après chaque embauche.