Découvrez notre division Stratégie Marketing RH
LAC-MÉGANTIC+LÉVIS+SAINT-GEORGES+THETFORD MINES

BLOGUE +

Cameron ressources humaines

Chantal Larouche, CRHA

Collaboration spéciale : Chantal Larouche, CRHA

  2021 | 02 | 23

Entreprendre une démarche en santé et mieux-être en entreprise, c’est rentable!

La pandémie a grandement affecté la santé, notamment la santé mentale des entrepreneurs, des gestionnaires et des employés. Une étude de la Banque du développement du Canada (BDC) révélait en novembre dernier que 36% des propriétaires d’entreprises ressentent des problèmes de santé mentale au moins une fois par semaine.  Générer suffisamment de revenus, payer les dépenses et avoir une demande suffisante pour vendre ses produits étaient les principales préoccupations des entrepreneurs interrogés. (1)

Dans la même période, une autre enquête effectuée auprès de 8 500 adultes au Québec confirme que les taux de prévalence d’anxiété ou de dépression augmentent chez les travailleurs. (2) Dirigée par le Dre Mélissa Généreux, professeure-chercheuse à la Faculté de médecine et des sciences de la santé de l’Université de Sherbrooke, cette étude présente les taux de prévalence d’anxiété ou de dépression suivants :

  • Pour les travailleurs (dans les commerces de biens essentiels, de la santé et des services sociaux, du secteur de l’éducation et les premiers répondants) 27,5%.
  • Pour les personnes en télétravail de 27,4%

Malgré ces résultats inquiétants, il faut rester confiant. Plus nous en connaissons sur la nature, l’ampleur et l’évolution des impacts psychosociaux de la pandémie, plus nous pouvons prendre les meilleures décisions pour diminuer ses effets néfastes.

Se préoccuper et soutenir la santé mentale est plus important que jamais. C’est-ce qui permet à chacun de réaliser ses rêves, d’atteindre ses objectifs, de travailler de manière productive et de contribuer au succès de l’entreprise.

Pourquoi se préoccuper de la santé et du mieux-être?

Pour réduire les coûts de santé qui nuisent à la productivité : absentéisme, roulement de personnel, présentéisme, départs prématurés à la retraite, accidents de travail, etc.

Au Canada, les problèmes de santé mentale constituent la première cause des absences du travail parmi les maladies chroniques. Selon une étude de la Commission de la santé mentale au Canada, les coûts associés à la santé et à la productivité ont représenté un peu plus de 17 % de la masse salariale au Canada (3).

À titre d’exemple pour un milieu de travail, pour chaque 100 $ de masse salariale, 17 $ ne sont pas liés à la production mais aux coûts de la non-santé.

Ne pas se préoccuper de la santé coûte cher en temps et en ressources.

Les congés de maladie pour la santé mentale sont deux fois plus coûteux que pour la santé physique (on estime à environ 18 000 $ par cas ou 65 jours ouvrables de travail perdus) (3).

Se préoccuper de la santé et du mieux-être peut attirer et fidéliser des employés.

La pénurie de main-d’œuvre et la valeur accordée à la qualité de vie au travail obligent les organisations à faire preuve d’innovation pour attirer les meilleurs candidats et fidéliser leurs employés. Créer un environnement de travail motivant, sain et sécuritaire où la santé et le mieux-être fait partie des valeurs organisationnelles contribue notamment à se démarquer en tant qu’employeur de choix.

Bien que chaque personne soit en partie responsable de sa santé en général, plusieurs n’arrivent pas à admettre ou à identifier qu’elles ont un problème de santé mentale.  Conséquemment, elles ne tentent pas de le régler. Souvent, un sentiment de honte les empêche d’aller chercher de l’aide. Entreprendre une démarche en santé et mieux-être, démontre de l’ouverture sur toutes les problématiques de santé.  Cela démontre également que cette responsabilité est partagée entre l’employé et l’employeur. 

Investir de la bonne façon, c’est rentable:  Selon le Groupe « Entreprises en santé », pour chaque dollar investi, vous pouvez estimer un retour 1,50$ à 3,80$ (4)

Il existe différentes façons de faire pour mettre en place un programme de santé et mieux-être en milieu de travail. Il y a notamment :

  • La démarche « Entreprise en santé » reconnue par le Groupe Entreprises en santé qui propose une approche progressive pour sa mise en œuvre et comprend trois niveaux. Elle offre une reconnaissance pour chaque niveau complété.  
  • La norme du Bureau de normalisation du Québec. « Entreprise en santé » CAN/BNQ 9700-800/2020.  Cette norme comprend également trois niveaux de certification permettant une implantation progressive et l’amélioration des pratiques.

Ces démarches sont accessibles aux entreprises de toutes tailles. La reconnaissance ou la certification qui en résulte peut faire partie de votre marque employeur car elle est un gage de la priorité que vous accordez à la santé et au mieux-être de votre personnel et de votre volonté à agir de manière socialement responsable. Elle inspire fierté et confiance à vos employés, à vos clients et à votre communauté. Dans des articles ultérieurs, nous vous expliquerons ces démarches. 

Prenez soin de vous :

Entrepreneurs, dirigeants et gestionnaires, n’oubliez pas de penser à vous d’abord. Pourquoi? Pour pouvoir mieux soutenir vos équipes! Accordez-vous des moments de plaisir. Adopter de saines habitudes de vie en mangeant sainement, en buvant beaucoup d’eau, en restant actif et en essayant de vous reposer et de dormir suffisamment. Prenez des moments pour découvrir de nouvelles passions et prendre du temps pour vous et votre famille.

Sources :

  • Rapport sur la santé mentale et le bien-être des entrepreneurs canadiens. BDC (2020)
  • Enquête sur la réponse psychologique en temps de pandémie de l’Université de Sherbrooke (GÉNÉREUX ET AL, 2020A)
  • Commission de la santé mentale au Canada (CSMC) : SROUJIAN, C. (2003). Mental health is the number one cause of disability », Insurance Journal, août, p. 8
  • Compilation par le Groupe entreprises en santé de données au Canada, document interne.