Découvrez notre division Stratégie Marketing RH
LAC-MÉGANTIC+LÉVIS+SAINT-GEORGES+THETFORD MINES

BLOGUE +

Cameron ressources humaines

Nancy Cameron

Nancy Cameron
CRHA, Conseillère principale

  2012 | 05 | 23

Jours fériés des 24 juin et 1er juillet : pour éviter les plaintes en vertu de la Loi sur les Normes du Travail

La plupart des salariés au Québec ont droit à un congé et à une indemnité pour les jours fériés, chômés et payés liés au 24 juin (fête nationale) et au 1er juillet (fête du Canada).

Cette année, puisque le 24 juin et le 1er juillet sont un dimanche, la loi prévoit que ces congés fériés chômés et payés seront déplacés au 25 juin et au 2 juillet 2012.

Les salariés qui sont obligés de travailler à l’occasion de l’un de ces jours fériés (parce qu’ils travaillent, par exemple, dans une fonderie, un hôtel, un restaurant, un dépanneur ou autre), ont droit à une indemnité ou à un congé compensatoire, au choix de l’employeur. Ce congé compensatoire doit être pris dans les 3 semaines qui précèdent ou qui suivent le jour férié (dans le cas de la fête du Canada), ou le jour ouvrable précédent ou suivant le jour férié (dans le cas de la fête nationale).

Enfin, il est à noter que même les salariés en vacances ont droit à un congé, ou à une indemnité compensatoire. Ces derniers doivent alors convenir de la date de leur congé, avec leur employeur. Bons congés à tous !

Rédigé par Nancy Cameron, CRHA

Gestionnaire misant sur la performance RH, suivez-nous !


Téléchargez cet article en version PDF