Découvrez notre division Stratégie Marketing RH
LAC-MÉGANTIC+LÉVIS+SAINT-GEORGES+THETFORD MINES

BLOGUE +

Cameron ressources humaines

Nancy Cameron

Nancy Cameron
CRHA, Conseillère principale

  2011 | 03 | 23

La « C » : une nouvelle génération sur le marché du travail

Après les « seniors », nés avant 1947, il y a eu les « baby-boomers », nés ente 1946 et 1965, puis les « X », nés entre 1965 et 1985, et les « Y » nés entre 1980 et 1990, et maintenant, voilà que les « C » (nés entre 1986 et 1996) commencent à cogner aux portes des entreprises.

Mais pourquoi la « C », pourquoi pas la « Z », pour faire une suite logique? Cette génération a été surnommée « C », en référence à communication, connection… en anglais c’est la Net Generation.

Mais détrompez-vous, la génération « C » n’est pas comme la génération « Y », quoique nous commencions à peine à nous y faire! Alors que la génération « Y » a eu la chance de naître avec un ordinateur entre les mains, accompagné du Web « passif » tel le Web 1.0, la génération « C », elle, est née avec le Web 2.0, ce qui la rend « connectée » de façon continue.

En effet, la génération « C » fait presque tout sur le Web : elle établit des contacts, elle écrit, elle parle par la « Web cam », elle rencontre, elle assiste à des réunions, elle suit des sessions de formation par le biais de « webinaires », elle achète, elle vend, elle critique, elle blogue, elle vote et plus encore. Et ces activités se déroulent, non pas une seule à la fois, mais bien souvent de façon simultanée. Or, nul besoin d’expliquer pourquoi cette génération a besoin d’être constamment stimulée en contexte de travail!

D’ailleurs, vous cherchez quelques trucs pour arriver à les attirer, les mobiliser, et les fidéliser? En voici quelques-uns.

Pour les attirer :
•  Cessez d’utiliser les méthodes traditionnelles, ou uniformes, et saisissez spécifiquement leur attention par le biais de Facebook, Twitter, Linked In, You Tube et autres…;
•  Sachez accrocher leur attention par le biais de vos affichages de poste, en faisant ressortir les avantages que vous offrez, qui font toute la différence : formation continue, possibilités de promotion, charge de projets…;
•  Cessez d’imiter les autres employeurs et démarquez-vous, par le biais de votre dynamisme, lors des Salons de l’Emploi. Faites en sorte qu’ils peuvent se reconnaître dans l’invitation que vous leur lancez.

Pour les mobiliser :
•  Donnez-leur des informations…beaucoup d’informations : les objectifs et valeurs de l’entreprise, la structure de votre organisation, le résumé de la planification stratégique…;
•  Donnez-leur des responsabilités, des projets, des défis, des objectifs clairs à atteindre et non pas des tâches répétitives à réaliser. Bref, oubliez l’encadrement directif;
•  Entourez-les de personnes-ressources compétentes et qualifiées, qui pourront régulièrement leur donner du feedback à valeur ajoutée.

Pour les fidéliser :
•  Sachez tenir votre parole puisque pour eux : chose promise, chose due. Respectez vos promesses présentées en entrevue ou à la signature du contrat de travail, puisque les jeunes de la génération « C » ont une patience très limitée à l’égard des promesses de leurs employeurs!
•  Offrez une rémunération reconnaissant l’atteinte des résultats ciblés. Bien plus, dotez-vous d’une structure de rémunération globale intégrant à la fois des éléments de rémunération directe (ex : salaire de base équitable et compétitif), des éléments de rémunération indirecte (ex : assurances collectives, télétravail, horaires flexibles), des éléments de développement professionnel (ex : budget de formation, plan de carrière), des éléments reliés à l’environnement de travail (ex : outils hautement technologiques et performants).

En conclusion, les membres de la génération « C » ont un profil bien différent de ceux qui les ont précédés. De ce fait, préparez-vous à les gérer d’une façon bien différente! Faire place aux « C »… c’est aussi faire place au «C»hangement!

Téléchargez cet article en version PDF