Découvrez notre division Stratégie Marketing RH
LAC-MÉGANTIC+LÉVIS+SAINT-GEORGES+THETFORD MINES

BLOGUE +

Cameron ressources humaines

Pierre-Luc Trudel

Pierre-Luc Trudel

  2015 | 11 | 11

La motivation au travail n’est pas une affaire de rémunération

Travailler en échange d’une bonne rémunération, c’est bien, mais il semblerait que ce ne soit pas suffisant pour la plupart des employés québécois, qui sont surtout motivés par la réussite et le plaisir au travail.

En effet, ce ne sont que 9 % des travailleurs de la province qui sont avant tout motivés par le niveau de vie, révèle une consultation en ligne réalisée par l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés. « Cela déconstruit donc la croyance selon laquelle la rémunération est la source de motivation la plus recherchée. C’est plutôt un facteur qui peut démotiver si jugé inadéquat par le travailleur », souligne Florent Francoeur, PDG de l’Ordre.

La majorité des employés, soit 43 %, sont plutôt motivés par la réussite. Pour eux, le travail est surtout une occasion de s’accomplir et ils s’attendent à ce que leur contribution soit reconnue à sa juste valeur. « La reconnaissance, parfois négligée par certains patrons, a donc une importance capitale pour les travailleurs québécois », affirme M. Francoeur.

Le tiers des travailleurs veulent aussi s’amuser au boulot et recherchent donc un emploi où les tâches et l’environnement de travail sont agréables.

Enfin, 15 % des employés sont plutôt motivés par l’équilibre. Leur travail doit être en accord avec leurs valeurs et être suffisamment flexible pour leur permettre de concilier les différents aspects de leur vie.

Plus de 10 000 travailleurs ont répondu à la consultation en déterminant leur profil de motivation.