Découvrez notre division Stratégie Marketing RH
LAC-MÉGANTIC+LÉVIS+SAINT-GEORGES+THETFORD MINES

BLOGUE +

Cameron ressources humaines

Cameron Ressources humaines

Cameron Ressources humaines

  2020 | 03 | 25

La nouvelle prestation canadienne d’urgence

Le site du Gouvernement du Canada diffusait hier sa nouvelle Prestation canadienne d’urgence. Ce matin, JULES RICHER, GUILLAUME ST-PIERRE et JEAN-LOUIS FORTIN ont partagé un article dans le Journal de Montréal afin de préciser le contenu de ce nouveau programme de PCU (Prestation canadienne d’urgence).

Ces derniers résument assez bien le programme, mais il faudra attendre encore quelques jours avant d’avoir tous les détails précis. Voici une présentation de l’ensemble de ces informations.

Le site du Gouvernement du Canada indique, en soutien aux personnes qui risquent de perdre leur emploi:

Nous offrirons une prestation imposable de 2 000 $ par mois pendant quatre mois au maximum :

  • les travailleurs qui doivent cesser de travailler en raison de la COVID‑19 et qui n’ont pas accès à un congé payé ou à une autre forme de soutien du revenu;
  • les travailleurs qui sont malades, qui sont mis en quarantaine ou qui prennent soin d’une personne malade atteinte de la COVID‑19;
  • les parents travailleurs qui doivent rester à la maison sans salaire pour s’occuper d’enfants qui sont malades ou qui ont besoin de soins supplémentaires en raison des fermetures d’écoles et de garderies;
  • les travailleurs qui ont encore leur emploi, mais qui ne sont pas payés parce qu’il n’y a pas suffisamment de travail en ce moment et que leur employeur leur a demandé de ne pas venir travailler;
  • salariés et travailleurs autonomes, y compris les travailleurs à contrat, qui ne seraient pas admissibles par ailleurs à l’assurance-emploi.

La Prestation canadienne d’urgence sera accessible par l’intermédiaire d’un portail Web sécurisé dès le début du mois d’avril. Pour faire une demande, une ligne téléphonique automatisée et un numéro sans frais seront également mis à la disposition des demandeurs.

Pour leur part JULES RICHER, GUILLAUME ST-PIERRE et JEAN-LOUIS FORTIN répondent à plusieurs questions:

  • Faut-il avoir gagné un certain montant avant la pandémie pour y être admissible ?

Oui. Il faut avoir gagné au moins 5000 $ en 2019 ou au cours des 12 derniers mois, quelle que soit la source légale de revenus.

  • Quand faut-il avoir cessé de toucher son salaire pour profiter du programme ?

Peu importe, tant que la perte d’emploi ou de revenu est liée à la COVID-19.

  • Les travailleurs autonomes sont-ils également visés ?

Oui, les travailleurs autonomes, tout comme les salariés et les contractuels, sont admissibles à ce programme d’aide.

  • Ceux qui sont sur le Régime québécois d’assurance parentale dont le congé achève et dont l’employeur a fermé ses portes à cause de la COVID-19 y ont-ils droit ?

Oui, ces personnes auront également droit au programme.

  • Et les étudiants ?

Ils peuvent en bénéficier s’ils sont âgés de 15 ans et plus et qu’ils ont gagné au moins 5000 $ l’année précédente, et ce, même s’ils restent chez leurs parents.

  • Si j’ai conservé mon lien d’emploi, mais que mes revenus ont diminué à cause de la crise, suis-je admissible ?

Pas dans tous les cas. Le programme est divisé par tranches de quatre semaines. Pour bénéficier de prestations, il faudra démontrer qu’on ne touche absolument aucun revenu pendant une période minimale de 14 jours consécutifs à l’intérieur de chaque tranche de quatre semaines. On peut par contre toucher des revenus les autres jours. Cela signifie qu’un travailleur qui cumulait deux emplois à temps partiel et qui perd l’un d’eux à cause de la COVID-19 n’est pas admissible.

  • Si mon conjoint a encore son salaire, est-ce que cela a un effet sur ma demande ?

Non. Vous avez quand même droit aux 2000 $ par mois.

  • J’ai déjà fait une demande d’assurance-emploi. Suis-je admissible ?

Oui, si vous avez fait une demande après le 15 mars. La Prestation canadienne d’urgence rem- placera alors l’assurance-emploi que vous deviez recevoir. Vous n’avez pas besoin de faire une nouvelle demande. Votre demande actuelle sera convertie en demande pour la PCU.

Si vous avez fait votre demande avant le 15 mars, il faudra attendre que vos prestations d’assurance-emploi soient échues. Vous pourrez par la suite être admissibles à la PCU.

  • Si je touche aussi l’Allocation canadienne pour enfants, est-ce que j’ai tout de même droit à cette aide ?

Oui. L’Allocation canadienne pour enfants sera d’ailleurs bonifiée de 300 $ par mois par enfant à partir du mois de mai.

  • Si je touche déjà de l’assurance-emploi, vais-je recevoir les 2000 $ par mois ?

Pas immédiatement. Vous devrez attendre que vos prestations d’assurance-emploi soient échues. Les deux montants ne sont pas cumulatifs.

  • La nouvelle Allocation de soins d’urgence de 900 $ toutes les deux semaines pour les nouveaux chômeurs existe-t-elle encore ?

Non. Le nouveau programme annoncé hier remplace l’Allocation de soins d’urgence.

  • Y a-t-il une limite au nombre de chèques par ménage ?

Non. Si cinq personnes qui habitent dans le même ménage remplissent les critères, elles peuvent toutes recevoir les 2000 $ par mois.

  • Est-ce que j’aurai droit à 2000 $ par mois même si je gagnais moins que cette somme avant de perdre mes revenus ?

Oui, vous recevrez 2000 $ par mois si vous avez gagné au moins 5000 $ au cours des 12 mois précédents.

  • Quand pourrai-je présenter une demande ?

Il sera possible de s’inscrire à partir de la semaine du 6 avril.

Quand recevrai-je mon chèque ?

Les premiers chèques devraient être reçus environ 10 jours après en avoir fait la demande.

  • Et quand cesserai-je de recevoir ce chèque ?

Vous cesserez de recevoir ce chèque après quatre mois, ou plus tôt, si vous retrouvez votre emploi.

Sources :

 

https://www.canada.ca/fr/ministere-finances/plan-intervention-economique/covid19-particuliers.html

https://www.pressreader.com/canada/le-journal-de-montreal/20200326/281487868442090

  http://detailformation.com/