Découvrez notre division Stratégie Marketing RH
LAC-MÉGANTIC+LÉVIS+SAINT-GEORGES+THETFORD MINES

BLOGUE +

Cameron ressources humaines

Cameron Ressources humaines

Cameron Ressources humaines

  2015 | 11 | 25

La reconnaissance, le carburant des équipes performantes

Le bien-être et la qualité de vie au travail sont des aspects de plus en plus importants pour les employés de nos jours. Les gens sont moins portés à quitter une entreprise pour une simple augmentation de salaire.

Maintenant, les employés quittent parce qu’ils n’ont pas une relation constructive avec leur supérieur immédiat et ils restent si leur travail a un sens, s’ils se sentent importants et reconnus. Mais comment s’assurer que les employés ne manquent pas de reconnaissance et quelles sont les principales approches efficaces? C’est ce que nous abordons dans cet article.

Qu’est-ce que la reconnaissance au travail? 

Au cours des lignes qui suivent, la reconnaissance est considérée comme une forme de récompense non monétaire. Il s’agit en quelque sorte d’encouragements servant à souligner la contribution, les bons comportements et/ou la productivité d’un individu, ce qui peut l’amener à continuer à mettre des efforts pour se surpasser. Cette prémisse repose sur l’idée que les êtres humains tendent à se rapprocher de ce qui leur apporte bien-être et plaisir ou à s’éloigner de la souffrance (les reproches étant à l’opposé de la reconnaissance). Ainsi, on peut reconnaître directement la personne (ses talents ou attitudes), les efforts investis (dans son développement ou dans un projet, par exemple) ou encore les résultats (atteinte ou dépassement des objectifs).

Pour être efficace, une bonne marque de reconnaissance doit respecter certains critères :

  • être sincère et légitime;
  • lorsque ciblée, être présentée rapidement après l’événement à souligner;
  • être exprimée par le supérieur immédiat ou une personne beaucoup plus haut placée;
  • être diversifiée (pas trop prévisible);
  • être personnalisée (correspondant aux goûts et à la personnalité de la personne à qui elle est destinée).

Les diverses formes de reconnaissance au travail

Il existe une panoplie de façons différentes de manifester de la reconnaissance. En voici quelques exemples :

  • communication directe (en personne, au téléphone, par une lettre, note écrite, carte, etc.)
  • comportements de soutien (sourire, poignée de main, aide, consultation pour décisions, etc.)
  • symboles honorifiques (plaques, trophées, certificats, cérémonie, gala, nommer prix ou salle en son honneur, etc.)
  • visibilité (réunion, tableau d’affichage, journal d’entreprise, site internet, hommage, etc.)
  • cadeaux (billets, abonnements, certificats-cadeaux, voyages, restaurant, bijoux, œuvre d’art, vêtements, etc.)
  • services (coaching, mentorat, massage sur chaise, traiteur, etc.)
  • conditions de travail (congés, horaires, promotions, mandats ou projets spéciaux, etc.)

Il est intéressant de remarquer que plusieurs de ces gestes de reconnaissance n’impliquent pas de dépenses majeures pour l’entreprise. Le manque de budget ne devrait donc pas être un prétexte pour expliquer l’absence de reconnaissance dans une organisation. Quant au facteur temps, n’oublions pas qu’il s’agit toujours d’une question de priorités.

La reconnaissance : une attitude de gestion

Au début, le gestionnaire peu habitué à prodiguer de la reconnaissance devra faire un effort conscient pour y arriver. Après un certain temps, cela devient un geste de plus en plus naturel. Plusieurs entreprises mettent en place des programmes formels pour encourager les gestionnaires à intégrer ce type de récompenses dans leur quotidien, ou encore elles en font un objectif à intégrer dans l’évaluation de rendement. Ainsi, il est possible de recevoir de la reconnaissance pour en avoir donné! De cette façon, on peut assister plus rapidement à une transformation positive de la culture organisationnelle.

En terminant, notons que la reconnaissance individuelle a plus d’impact que la reconnaissance collective. On peut toujours souligner les résultats d’une équipe lors d’une réunion formelle, mais il ne faut pas négliger de féliciter personnellement les joueurs clés qui ont particulièrement contribué à ce succès. Qui sait, il s’agit peut-être de ce qui fera une différence dans la réalisation des objectifs à venir…