Découvrez notre division Stratégie Marketing RH
LAC-MÉGANTIC+LÉVIS+SAINT-GEORGES+THETFORD MINES

BLOGUE +

Cameron ressources humaines

La sixième cohorte de l’EEB amasse 80 171 $ pour Leucan

Les entrepreneurs de la sixième cohorte de l’École d’Entrepreneurship de Beauce s’étaient donné un beau défi : amasser des fonds pour financer le camp de vacances « Le saisonnier » qui accueille chaque année des enfants malades avec son programme Vol d’été.

Pour se faire, ils ont participé au Défi des têtes rasées de Leucan. Le dévoilement du montant amassé, ainsi que la fameuse coupe de cheveux, avait lieu ce samedi 2 mai à l’École d’Entrepreneurship de Beauce. Plusieurs invités spécieux étaient présents, dont une mère de famille qui s’implique au camp « Le saisonnier » depuis que son fils aîné a été diagnostiqué du cancer.

C’est avec beaucoup d’émotion et une grande fierté que les organisateurs de l’événement ont annoncé avoir accumulé 80 171 $. Cet argent devrait servir à agrandir le camp, notamment à construire une unité d’hébergement supplémentaire.

L’entrepreneur Marc Dutil était présent lors du dévoilement. « Chaque cohorte qui passe à l’École d’Entrepreneurship de Beauce est unique et différente. Parmi les réalisations de celle-ci, on se souviendra certainement de ce formidable engagement. Bravo pour cette belle générosité », a-t-il déclaré à l’endroit des entrepreneurs de la sixième cohorte.

En terminant, soulignons que le montant final remis à Leucan devrait grimper encore un peu. En effet, des dons de dernière minute sont venus s’ajouter à la somme déjà impressionnante.  

À propos du Camp Le Saisonnier

Situé à Lac-Beauport, le Camp le Saisonnier accueille plusieurs enfants pendant l’été. Parmi ceux-ci, certains sont des enfants malades. En effet, le programme « Vol d’été » permet à des enfants aux prises avec de graves maladies de venir passer quelques jours en nature, dans un environnement à la fois amusant et sécuritaire.

Le Camp vient aussi en aide aux familles afin de les supporter dans les moments difficiles. Fait intéressant : de nombreux parents bénévoles s’impliquent, même une fois que leurs enfants sont rétablis. Également, des médecins viennent chaque année passer une partie de leurs vacances au camp, et ce, sans recevoir le moindre salaire en échange.