Découvrez notre division Stratégie Marketing RH
LAC-MÉGANTIC+LÉVIS+SAINT-GEORGES+THETFORD MINES

BLOGUE +

Cameron ressources humaines

Olivier Schmouker

Olivier Schmouker

  2015 | 12 | 02

Les 4 talents à absolument présenter dans votre profil linkedin en 2016

Arrive la fin de l’année et l’un des sempiternels exercices qui lui sont liés, à savoir l’actualisation de notre profil LinkedIn. Et comme à chaque fois, on se met à gamberger, en se demandant bien ce qu’on a pu faire de si remarquable durant l’année écoulée. On gamberge, on gamberge, on gamberge, et on ne trouve, une fois de plus, rien de transcendant. Pas vrai?

Savez-vous pourquoi, vous comme moi, nous séchons ainsi? Pour une raison toute bête : nous procédons sans véritable méthode ; du coup, nous ne parvenons pas à identifier les nouvelles cartes maîtresses du jeu que nous avons en mains. C’est ce que j’ai saisi en feuilletant récemment le quotidien américain The Miami Herald, à l’instant précis où je suis tombé sur un article prodiguant des conseils pratiques pour améliorer son CV.

 

Le principe de cet article-là était on ne peut plus simple, et donc ingénieux : aller à la rencontre d’experts en matière de recrutement et demander à chacun d’eux quel était le talent à posséder absolument en 2016 pour avoir la chance de décrocher le poste de nos rêves. Oui, ce talent qui, à lui seul, permet de faire la différence «par rapport à la meute».

 

Bien entendu, chaque expert avait son opinion sur le sujet, si bien que l’article dévoilait finalement les cinq talents à maîtriser au plus vite pour briller sur le plan professionnel en 2016 et ensuite. Des talents qui m’ont interpellé, et qui devraient faire vibrer certaines de vos cordes sensibles aussi, je pense…

1. Être aventureux dans l’âme

 

«Incluez [dans votre profil LinkedIn] une activité ou deux montrant que vous êtes prêt, quand cela est nécessaire, à prendre des risques. Pas besoin que ce soit aussi périlleux que de gravir des montagnes vertigineuses ou que de faire de la moto de course, cela peut très bien consister à apprendre une nouvelle langue ou à jouer du piano. « Les employeurs adorent les personnes qui ont le cran de relever des défis personnels impressionnants, des défis que d’autres laisseraient tomber d’emblée », dit Brian Wells, ex-directeur, ressources humaines, de Country Financial.

 

«Et d’ajouter : « Cela envoie comme message que ces personnes-là peuvent être mises dans de toutes nouvelles situations pour elles sans qu’elles se mettent à paniquer. Qu’elles auront le réflexe de recourir à ce qui leur permet, par exemple, d’apprendre avec assiduité le piano à un âge pourtant avancé. Bref, que l’inconnu et l’incertitude d’un nouveau projet ne les tétaniseront pas. »

 

2. Faire preuve de compassion

 

«La compassion? Avez-vous bien lu? Oui, la compassion, comme l’explique Janice Ort, coach de carrière établie à New York : « Les employeurs veulent aujourd’hui des employés qui n’hésitent pas deux secondes à venir en aide de leurs collègues à la peine. Parce qu’ils savent, chiffres à l’appui, que la performance individuelle n’est rien comparée à la performance collective. D’où l’intérêt de signaler [sur son profil LinkedIn] ses activités, par exemple, de bénévolat pour des organismes de bienfaisance, ou toute autre sorte de chose montrant à quel point on se soucie profondément du sort d’autrui. C’est que de telles qualités humaines sont toujours transférables au travail », dit-elle.

 

3. Assumer des responsabilités

 

«Vous considérez peut-être que le fait que vous coachiez l’équipe de soccer dans laquelle joue votre fiston de 10 ans n’a aucun lien avec votre carrière professionnelle. Eh bien, si tel est le cas, détrompez-vous, estime Dale Thompson, ex-directeur, ressources humaines, du siège social de Costco Wholesale : « Coacher un groupe d’enfants, ça, c’est vraiment du leadership! Parce que ça demande d’assumer de sacrés responsabilités, comme de savoir gérer les caractères difficiles, les victoires, les défaites et même les blessures. Ou encore, parce que ça demande de savoir fixer des objectifs réalistes et les étapes à franchir pour y parvenir tous ensemble », dit-il. Et ce, en soulignant qu’il parle d’expérience, puisqu’il avait coaché l’équipe de soccer de sa plus jeune avant des prendre en mains les RH de Costco Wholesale : « J’en ai plus bavé durant cette année-là avec mon équipe de sportives que durant mes 27 années de carrière qui ont suivi ».

 

4. Être curieux de tout

 

«Certains indiquent [sur leur profil LinkedIn] les conférences auxquelles ils ont assisté, histoire de montrer à quel point ils se tiennent à la fine pointe de l’actualité dans leur secteur d’activités, mais surtout se montrent curieux de tout. Mais pourquoi n’indiquent-ils pas alors également d’autres types d’événements, comme le cours de cuisine auxquels ils participent tous les premiers lundis soirs du mois? Pourtant, quant à choisir entre les deux, mieux vaudrait mentionner… le cours de cuisine!

 

«Pourquoi? Mme Ort l’explique fort bien : « Même si vos cours de cuisine ou de poterie n’ont a priori rien à voir avec votre travail en finance ou en marketing, les mentionner met clairement en évidence votre curiosité naturelle, votre besoin viscéral d’apprendre de nouvelles choses. Ce qui est primordial au travail. Parce que cela envoie le message que vous ne vous contentez pas de la routine, que vous aimez, à l’occasion, sortir des sentiers battus, juste pour voir à quoi ils ressemblent. Et les entreprises d’aujourd’hui prisent de toute évidence les employés qui agissent comme ça dans leur quotidien au travail, qui sont curieux de tout (nouvelles technologies, nouveaux concepts, nouvelles stratégies, etc.) », dit-elle.»

 

Voilà. Tels sont les quatre talents à mettre en évidence dans la nouvelle mouture de votre profil LinkedIn. Il vous faut trouver, exemples concrets à l’appui, que vous êtes « aventureux », « compatissant », « responsable » et « curieux » si vous voulez que votre CV saute aux yeux des recruteurs à la recherche des talents de demain, si vous voulez vraiment «sortir du lot au premier coup d’oeil».

 

«Un CV [ou un profil LinkedIn] d’où transparaît clairement la curiosité naturelle de la personne, et par suite tout son potentiel d’évolution au sein d’une équipe dynamique, sera sans l’ombre d’un doute le meilleur moyen de se démarquer en 2016, considère Janice Ort. Cela prouvera en effet que celle-ci n’est pas un drone programmé exclusivement pour du 9@5, encore moins un pion incapable de réfléchir en-dehors de son cubicule.»

 

Parfait. Il ne vous reste donc plus qu’à agir en conséquence. Et – si ce n’est déjà le cas – vous mettre au mandarin ou à un cours de cupcake 101.

 

En passant, le philosophe français Edgar Morin aime à dire  : «C’est la surprise, l’étonnement qui nous oblige à évoluer».