Découvrez notre division Stratégie Marketing RH
LAC-MÉGANTIC+LÉVIS+SAINT-GEORGES+THETFORD MINES

BLOGUE +

Cameron ressources humaines

Nancy Cameron

Nancy Cameron
CRHA, Conseillère principale

  2021 | 06 | 28

Pénurie de main-d’œuvre : êtes-vous prêt à prendre les choses en main?

Selon Statistique Canada, 148 000 postes étaient vacants au Québec au dernier trimestre de 2020. Dans une récente entrevue accordée à Radio-Canada, le ministre du Travail Jean Boulet soulignait que cette tendance se poursuivrait alors qu’on prévoit qu’entre 2019 et 2023, 600 000 personnes prendront leur retraite et que la création prévue d’emplois ajoutera 150 000 postes à combler.

Plusieurs comptent sur l’immigration pour répondre au besoin de main-d’œuvre, mais d’autres avenues sont et doivent être envisagées.

La part de l’immigration

Dans cette même entrevue, le ministre Boulet avançait qu’environ 22 % des besoins des employeurs québécois pourront être comblés par l’immigration. Le ministre Jean Boulet invite donc les entreprises à faire bien évaluer leur situation, notamment en ce qui concerne leur taux de productivité afin de combler les 78 % restant.

Automatisation des processus et réorganisation du travail

Alors qu’aux États-Unis 55 % des processus d’affaires sont automatisés, le Québec accuse un retard notable avec seulement 25 % d’automatisation des processus. Pourtant, un récent sondage de la Commission des partenaires du marché du travail démontrait que 60 % des entreprises considéraient être bien de leur temps à ce niveau. En comparant les taux de productivité entre les entreprises québécoises (64 $ de l’heure travaillée), les entreprises ontariennes (68 $ de l’heure travaillée) et les pays membres de l’OCDE (84 $ de l’heure travaillée), force est de constater que le Québec accuse un retard certain.

Vous souhaitez automatiser vos processus afin de devenir une entreprise 4.0 ? Voici un programme d’aide financier qui pourra vous plaire :

https://www.economie.gouv.qc.ca/bibliotheques/programmes/aide-financiere/programme-audit-industrie-40/

Vous souhaitez optimiser votre productivité afin de limiter vos besoins en main-d’œuvre ? Voici un autre programme de soutien financier qui pourrait vous intéresser :

https://www.economie.gouv.qc.ca/bibliotheques/programmes/aide-financiere/programme-pme-en-action/programme-pme-en-action-volet-appui-a-la-productivite-des-pme/

Intégrer les Québécois disponibles à l’emploi

Bien que l’immigration doive être prise en compte pour combler les besoins en main-d’œuvre, le ministre Boulet a également souligner dans cette entrevue qu’il faut aussi penser à intégrer les nombreux Québécois disponibles à l’emploi, mais qui ont des difficultés à trouver un travail. Pensons aux personnes vivant avec un handicap nécessitant, parfois, l’adaptation du poste de travail.

EN CONCLUSION, la solution aux grands besoins en main-d’œuvre, actuels et futurs, des entreprises revêt plusieurs formes. Pour certaines de ces solutions, il existe des mesures d’aide que notre équipe connaît bien dont une subvention salariale remboursant jusqu’à 85 % des dépenses liées à la réorganisation du travail et la formation en découlant dans le cadre d’implantation de nouvelles technologies. Contactez-nous pour en savoir plus.

Sources :

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1800328/penurie-main-oeuvre-entreprises-responsabilite-ministre-travail-boulet

https://www.economie.gouv.qc.ca/bibliotheque/programmes/?no_cache=1