Découvrez notre division Stratégie Marketing RH
LAC-MÉGANTIC+LÉVIS+SAINT-GEORGES+THETFORD MINES

BLOGUE +

Cameron ressources humaines

Pour aider à contrer la pénurie de main-d’oeuvre

Un pont est érigé entre un programme et des entreprises

DRUMMONDVILLE. Plusieurs entreprises drummondvilloises sont aux prises avec une pénurie de main d’œuvre qualifiée en techniques d’usinage et peinent à recruter des machinistes. Un comité, créé par le Centre de formation professionnelle Paul-Rousseau (CFPPR), a érigé un pont entre le programme de formation Techniques d’usinage et les entreprises dans le besoin.

Au dire des responsables de ce comité, cette pénurie a des répercussions sur la capacité de production à court et à moyen terme et certaines entreprises sont parfois dans l’obligation de refuser des contrats.

Au nombre des partenaires essentiels qui ont participé aux réunions, on retrouve le Centre local d’emploi de Drummondville ainsi que la Société de développement économique de Drummondville. C’est donc à la suite de rencontres qu’est né ce projet de partenariat ayant pour but de favoriser le recrutement de futurs machinistes.

Des entreprises de la région ont choisi de prendre part au projet nommé MachinisteX1000. Plusieurs d’entre elles ont d’ailleurs accueilli leurs premiers stagiaires dans leurs différents milieux en janvier dernier. On retrouve notamment CVTech, Soucy Rivalair, Soucy International, Weber Hydraulik, Rasakti, Regy Hydraulique, Canimex et Usinage J.M. Blanchette.

«Les entreprises qui adhèrent à ce projet deviennent partenaires pour une campagne promotionnelle et ont l’opportunité d’être aux premières loges quant au recrutement de leurs futurs machinistes. Grâce à elles, les élèves pourront découvrir des milieux de choix et ainsi empêcher l’exode de cette main d’œuvre tant recherchée. Également, en plus des entreprises qui investissent 2000 $ chacune et rémunèrent les stagiaires qu’elles accueillent, le Ministère de l’économie, de l’innovation et des exportations, le Pôle d’excellence québécois en Transport Terrestre et le comité Perform (comité sectoriel de la main d’œuvre dans la fabrication métallique industrielle) ont investi dans ce projet une somme totalisant 90 000 $.

Depuis sa création il y a sept ans, le programme de Techniques d’usinage sera suivi par une première cohorte «pleine», c’est-à-dire constituée de 22 élèves. Les responsables de ce programme voient là une bonne nouvelle pour le CFPPR et les entreprises drummondvilloises et un pas encourageant malgré la pénurie qui sévit au Québec.

Défi Emploi Drummond

Rappelons que, cet automne, le Défi Emploi Drummond aura lieu au Centrexpo Cogeco, les 9 et 10 octobre. Cinquante employeurs, dont plusieurs partenaires de ce projet, seront sur place et 1000 emplois seront offerts. Le Défi Emploi Drummond est l’un des plus grands événements de recrutement au Québec.

Les entreprises qui aimeraient intégrer ce projet doivent communiquer avec Sophie Tousignant, au CFP Paul-Rousseau, en composant le 819 478-6700 poste 6828. Pour en connaître davantage sur le programme de Techniques d’usinage, il suffit de consulter le site www.machinistefois1000.com

 

De gauche à droite, à l’arrière : un futur machiniste, Annie Phillion (Soucy International), Marie Line Boucher (Weber Hydraulik), Mi-Ann Riopel (Canimex), Marylène Vézina (Canimex), Alex Bussière (SDED), Jimmy St-Laurent (Regy Hydraulique), Martin Douville (Rasakti Inc).  À l’avant : Annie Lajoie (Soucy-Rivalair Inc), Sylvie Verville (Centre local d’emploi de Drummondville), deux futurs machinistes, Annick Morin (CVTech), ainsi que Sophie Tousignant (Commission scolaire des Chênes, CFP Paul-Rousseau).  Absent lors de la prise de photo : Denis Jetté (Usinage j.m. Blanchette).