Découvrez notre division Stratégie Marketing RH
LAC-MÉGANTIC+LÉVIS+SAINT-GEORGES+THETFORD MINES

BLOGUE +

Cameron ressources humaines

  2014 | 08 | 06

Vos employés sont-ils satisfaits au travail?

L’Ordre des conseillers en ressources humaines a récemment désigné la firme CROP afin de mesurer la perception et la satisfaction des employés québécois à l’égard de leur emploi.

Cette enquête révèle que 66% des répondants sont satisfaits au travail !

Globalement, qu’est-ce que l’étude illustre?

Plus de la majorité des Québécois sont comblés face à leur emploi. D’ailleurs, 53% des travailleurs, dans une entreprise de moins de 100 employés, affirment qu’ils ont l’impression de se réaliser professionnellement dans leur travail actuel.

Quoi privilégier pour combler pleinement vos salariés?

Les employés ont tendance à prioriser 3 critères pour être satisfaits au travail :
1. La sécurité d’emploi (23%);
2. La possibilité d’accommoder les exigences du travail avec les exigences de la vie personnelle et familiale (20%);
3. Le salaire (18%).

Il faut prendre en considération que l’ordre d’importance, ici, représente la moyenne globale. Certains critères peuvent amener les données à changer de position. Par exemple, dans une entreprise de moins de 100 employés, liée au secteur privé, la tendance aura plutôt l’ordre suivant :

1. La possibilité d’accommoder les exigences du travail avec les exigences de la vie personnelle et familiale;
2. Le salaire;
3. La possibilité d’utiliser pleinement ses compétences.

Ainsi, selon cette enquête, les PME du Québec auraient avantage à miser sur ces critères pour attirer et retenir les membres de leur équipe de travail.

Qu’en est-il des générations?

Les générations sont aussi sujettes à changer les données. En effet, les 18 à 34 ans sont davantage portés vers le salaire, les 35 à 44 ans sont, pour leur part, plus poussés à privilégier une sécurité d’emploi et les 45 à 54 ans veulent pouvoir concilier travail et vie personnelle. Finalement, les plus âgés ont le besoin d’utiliser leurs compétences.

Et surtout, ne pas oublier de faire de la reconnaissance au quotidien!

L’étude prouve que la moitié des répondants jugent ne pas avoir suffisamment de reconnaissance au travail. Certes, ce levier est un aspect très important en gestion des ressources humaines, que ce soit pour mobiliser les employés ou pour les fidéliser!

Rédigé par Nancy Martineau, CRHA affiliée étudiante

Source : http://www.portailrh.org/presse/fichecommunique2.aspx?f=95975

Téléchargez cet article en version PDF